Nosy Komba la sauvage

L’île de Nosy Komba, aussi appelé l’île aux Lémuriens, est la plus grande et la plus peuplée après Nosy Be avec près de 4.000 habitants, elle se situe à tout juste 7 km de Hell Ville (capitale de Nosy Be) soit environ 15 minutes en bateaux depuis le port.

Komba, L’île aux lémuriens

Comme son nom l’indique, Nosy Komba abrite des lémuriens. Ses Lémuriens sont sous le signe du fady (interdit local), ce qui les rend « sacré », soit interdiction de les chasser ou de les gêner d’une quelconque manière (éviter de les nourrir). L’espèce la mieux représentée à Nosy komba est le Lémur Macaco qui vit en groupe d’une vingtaine d’individus. Il se nourrit presque exclusivement de fruits. Le mâle a la fourrure noire tandis que la femelle, qui porte son petit attaché au ventre, est de couleur rougeâtre-marron avec des poils plus clairs autour de la tête.

Nosy Komba, c’est de superbes randonnées de toute beautés qui offrent d’exceptionnels points de vues sur le panorama alentour. Les plus courageux atteindront son sommet (Antaninaomby à 621m) en 5h à 6h et s’offriront un panorama de 360° sur l’ensemble de l’archipel de Nosy be et la côte malgache sur près de 300km. Pour ce que cela intéresse, depuis 2013 une course / tail est organisé tout les ans, la Maki Run.

A Nosy Komba, le rendez – vous avec la nature

Non loin du tourisme de masse de Nosy Be, la vie s’écoule tranquillement pour les quelques centaines d’habitants de Nosy Komba. Les navettes ne font qu’un passage par jour entre Hell Ville et Ampangorina, le village principal situé au nord de l’île. Moyen de transport privilégié, la pirogue (parfois à moteur) est utilisée même pour faire la liaison entre les villages de l’île, sinon il faut aller à pied pour atteindre les autres villages. Saisissant cette opportunité, beaucoup se sont lancés dans la fabrication de pirogue et dans le métier de passeurs, ce qui facilite grandement l’accès de l’île et la connexion des habitants avec la civilisation. La plus haute altitude de l’île se situe à 622 m au point d’Antaninaomby. La nature y est protégée des progrès du monde moderne: pas d’électricité, de voitures ni autres véhicules à moteur, et pas de routes non plus. Les plages préservées se prêtent bien au farniente et aux promenades. Une forêt tropicale s’est développée à partir de l’unique montagne de l’île pour servir d’habitat à une végétation luxuriante, comprenant environ 70 espèces médicinales. Concernant la faune, l’île abrite plusieurs familles de makis, d’où son nom d’ «île aux lémuriens». Les touristes en visite à Nosy Be font souvent un détour sur l’île.

Ou dormir de Nosy Komba

jardin vanila hotel nosy be
Comme vous pouvez le voir, de belles journées en perspective. Pour la visiter, des départs en bateau depuis les plages de Madirokely ce font tout les matins, souvent mixé avec Nosy Tanikely. Vous pouvez également y dormir quelques nuits, en effet plusieurs hôtels se trouvent sur place. Bien sur l’électricité n’est pas au rendez vous, mais une harmonie avec la nature et des soirées aux feux de bois avec les histoires des résidents remplirons vos rêves.

Les activités touristiques sur l’île aux lémuriens

Malgré sa modeste dimension, l’île aux lémuriens dispose d’un parc hôtelier qui satisferont toutes les bourses. Quelques établissements de luxe proposent des chambres d’un confort et d’un chic qui n’ont rien à envier à celles trouvées sur Nosy Be, avec en prime des plages préservées et une tranquillité garantie. Des structures moins prestigieuses affichent des tarifs plus raisonnables, principalement dans le village d’Ampagorina. En d’autres termes, une petite industrie touristique commence à pointer à l’horizon. Les échoppes d’artisans du villages étalent les statuettes, les masques et autres oeuvres sculptées dans l’attente des touristes. A côté, les femmes se sont spécialisées dans les articles brodés (ou travaillés en point Richelieu) qu’elles mettent en vente le long d’une allée. Les visiteurs se prêtent facilement aux jeux des lémuriens qui fréquentent la population locale. La faune ne s’y résume pas aux lémuriens, l’île regorge d’espèces endémiques de reptiles et d’araignées qui peuvent se découvrir pendant les randonnées. La mer qui entoure Nosy Komba est aussi peuplée de dauphins, de raies, de tortues. Les eaux claires invitent à la plongée et au snorkeling. Des prestataires de l’île proposent leurs services pour des excursions en mer ou en forêt, ou encore pour la pêche au gros.

Fermer le menu

Ajoutez votre texte de titrage ici